Étiquette : knowtex

Vers les musées 2.0 (2ème partie)

musée-du-quai-Branly-accueil

Cet article fait suite à « Vers les musées 2.0 (1ère partie) » (logique, non?). Dans mon article précédent, je posais la question : « un musée, c’est quoi? »

Pour moi, un musée, c’est un lieu dans lequel sont collectés des oeuvres d’art. Mais pas seulement. Un musée, c’est une institution qui, en entreprosant un patrimoine culturel, permet justement de le conserver. Le musée n’est donc pas qu’entrepôt, il est aussi acteur culturel.

Face aux technologies numériques, le musée doit se redéfinir. De la même manière que le fait d’autres institutions, commes les bibliothèques (lire à ce titre les excellents blogs Bibliomancienne et Bibliobsession). La technologie offre (ou impose, c’est selon) la possibilité au musée d’être à la fois auteur, éditeur, producteur et diffuseur de contenus multimédias. Un rôle qui, comme le souligne Arnaud Laborderie, modifie profondément les échanges et relations avec les publics.

Le travail est double : interne (mise en place d’un Intranet, circulation des informations sous une forme numérique, création d’espaces collaboratifs pour la préparation des projets) et externe (relations avec les partenaires, les visiteurs).

« Pour rester attractif, face à la concurrence des autres institutions et des médias, le musée doit innover. Il s’agit de surprendre, attirer l’attention, émouvoir, élargir, fidéliser les publics, renouveler son image, diffuser les connaissances mais aussi savoir les partager, solliciter des mécènes pour valoriser espaces et collections. Voilà le défi du musée au XXIe siècle : intégrer le numérique dans la stratégie globale de l’établissement. Peu d’institutions y parviennent aujourd’hui. » (Arnaud Laborderie)

Le musée numérique se doit être capable de maîtriser les « trois temps de la visite » : avant, pendant et après. Avant, avec un site web attractif par exemple Pendant, avec des applications mobiles qui enrichissent la visite. Après, en prolongeant l’échange avec le visiteur sur les réseaux sociaux.

Exemples de l’intégration du numérique dans les musées en France

Le site Internet

Comme exemple de sites Internet réussi, on peut citer celui musée du Quai Branly.

musée du quai Branly

Les applications mobiles

Monet la visite : expo Grand Palais 2010 - Acoustiguide SmartourLes applications mobiles remplacent les audio-guides. Elles peuvent être développées pour un musée (celle du Quai Branly par exemple) ou spécifiquement pour une exposition (Monet la visite : expo Grand Palais 2010 – Acoustiguide Smartour).

Le MuséoLab d’Érasme va plus loin encore avec l’utilisation d’applications iPad. L’interactivité pour les visiteurs se poursuit même jusqu’à la maison avec des jeux en ligne (lire à ce sujet : Le MuséoLab d’Erasme dans et hors les murs).

 

Les communautés en ligne

Le Louvre a lancé en décembre dernier son portail communautaire en ligne. Lire mon article Réseaux alternatifs : Communauté Louvre et l’article de Samuel Bausson (plus complet).  En 2010 aussi a été lancé Exponaute, le portail des expositions et des musées.

exponaute - guide des expositions et des musées

Les médias sociaux

À l’initiative de Samuel Bausson, le musée de Toulouse a investi les médias sociaux. Voir ci-dessous un compte rendu des expériences de « musée 2.0 » à Toulouse. Je vous invite également à lire : Samuel, le museo-geek aux grandes oreilles sur le blog de Knowtex.

Ces initiatives tendent à redéfinir le rôle et la place des musées aujourd’hui. Le « web social » est avant tout une affaire de culture. Se focaliser sur les outils c’est se perdre dans les moyens au détriment des objectifs. En tant qu’acteurs culturels, les musées doivent approcher les nouveaux médias avec enthousiasme et y voir les nombreuses opportunités qu’ils ont de tisser des liens.

La prochaine partie de « Vers les musées 2.0 » présentera des exemples d’intégration du numérique dans les musées américains.

Vers les musées 2.0 (1ère partie)

Versailles_MarieAntoinetteDeLorraineHabsbourg-LouiseElisabethVigée-Lebrun

Les musées, comme toutes les organisations, sont amenés à évoluer à l’ère numérique. Avec tous les enjeux – technologiques, budgétaires, humains – que cela comporte. Et avec comme premier enjeu, la redéfinition de leur rôle. Je le mentionnais dans Google Art Project : la belle et la critique. C’est quoi aujourd’hui, un musée?

J’ai posé la question sur les réseaux sociaux.

Pour vous  un musée c'est quoi?

Voici quelques réponses sur Twitter :

@samuelbausson : une boite de trucs poussiéreux et aussi un concentré d’émotions et de mémoires partagées au coeur de notre humanité
@FeeeCarabosse : à froid ? un médiateur de patrimoines
@bizcom : lieu de culture ou le savoir est partagé et vulgarisé
@isa2886 : un endroit qui sent légèrement la poussière, j’ai envie de dire… #RepresentationsQuandtunoustiens
@Luziadell : un endroit où je vais pour voir de belles choses et apprendre 🙂

Réponses obtenues sur Facebook (je préfère conserver l’anonymat des intervenants):

 

  • Un coffre aux trésors !
  • Une sauvegarde de la sagesse de l’humanité !
  • Un moment de repos, un lieu de découvertes, un tour du monde, un tour du temps…
  • Un lieu de découverte et d’apprentissage
  • L’art à son meilleur. Tableaux de grands maîtres dans une ambiance, disons théâtrale.
  • Un lieu de démocratisation de l’Art.
  • C’est pas le masculin d’une muse?
  • Un lieu permettant de découvrir et mieux comprendre l’art.
  • Le partage du savoir quelqu’il soit, des Arts, des Sciences, des Techniques.
  • Outre des oeuvres d’art, un musée peut contenir aussi des objets qui présentent un intérêt culturel des temps passés – genre amphores romaines presque pas ébréchées 😉
  • J’ai perçu les musées visités comme une place « d’officialisation » de l’a…rt, dans une ambiance un peu lourde et solennelle – peut-être parceque je ressens la nécessité de vivre l’art au quotidien.

Définition de Marion Sabourdy de Knowtex

Plus pragmatique : un endroit où on expose des choses. Il y a aussi des muséum d’histoire naturelle, des musées du sport, de plein de choses en fait, sans oublier les anciens cabinets de curiosités…
Le lieu contient, entrepose, expose. Les médiateurs mettent en valeur et en perspective (« de la conservation à la conversation » comme dit Samuel Bausson, du Muséum de Toulouse) et le site internet présente les coulisses et fait rayonner le musée.

Définition de Charles Eon d’Exponaute

Pour nous, un musée est tout à la fois un lieu de conservation et un lieu d’exposition. Les collections du musée sont le témoin de de notre patrimoine culturel, dont la richesse est présentée au public au travers d’expositions. C’est justement pour permettre à chacun de découvrir cette richesse, pour faciliter l’accès aux musées, que nous avons créé Exponaute.

Définition de Samuel Bausson, webmestre au muséum de Toulouse
(extrait de Samuel, le museo-geek aux grandes oreilles sur le blog de Knowtex)

Lorsqu’on lui demande sa définition d’un musée, il répond « un lieu de mémoire partagée, une plateforme d’échanges entre visiteurs et personnels du muséum autour des thématiques du musée, et non pas uniquement une galerie d’objets. Selon lui, « entrer dans le relationnel n’est pas une pratique courante pour les musées ». Alors, cette philosophie marche-t-elle en pratique ? Apparemment, oui. « Au début, il y avait beaucoup de « kikoolol », de discussions pas très sérieuses, sourit à moitié Samuel, mais plus tu es ouvert, plus le dialogue prend. De plus, il est plus intéressant de rebondir sur l’intérêt des gens plutôt que d’expliquer, d’imposer d’emblée, ce qui est considéré comme digne d’intérêt par l’institution…».

Une réflexion qui mène jusqu’à la redéfinition des rôles entre visiteurs, objets, direction du musée, « pour sortir des dichotomies » entre collections et « grand public ». Les réseaux sont une chance pour les musées qui y ont toute leur place avec leurs contenus riches à proposer aux communautés d’internautes « là où elles sont ». Une expression résume bien les idées de Samuel sur les nouveaux musées : « de la conservation à la conversation ».

 

Et pour vous, un musée, c’est quoi? Lire la suite : Vers les musées 2.0 (2éme partie)

Knowtex : Entrevue avec Nicolas Loubet

Knowtex le réseau social de la culture scientifique et technique

Le mois dernier je faisais une présentation de Knowtex, réseau social de la culture scientifique et technique. Un des créateurs du réseau, Nicolas Loubet, de l’agence de communication Umaps, a répondu à quelques-unes de mes questions.

Quelques mots de présentation?

Destiné à faire de la recherche en géosciences, je me suis très tôt intéressé aux activités de vulgarisation, de communication et de médiation des sciences. Au cours de mes études, j’ai eu l’occasion de monter une association ayant pour but de réfléchir et expérimenter dans le domaine.

Avec les membres actifs de cette association, j’ai fondé l’agence Umaps Communication où je suis consultant. Ma spécialité : la communication sur les médias sociaux pour les acteurs de la recherche et de l’innovation.

Je supervise ainsi les études stratégiques de l’agence pour le compte d’entreprises, d’universités, de musées, d’instituts et d’associations.

(voir le profil complet de Nicolas Loubet sur Viadéo)

Wikipedia vient de fêter ses 10 ans. Quel avenir pour cette encyclopédie participative ?

Pour avoir participé aux rencontres Wikimedia début décembre à Paris, je pense que l’avenir de Wikipedia se joue d’abord dans les collaborations engagées par la fondation Wikimedia. Exemple en France le partenariat avec la Mairie de Toulouse.

En 2010, Wikimédia France a signé une convention avec la mairie de Toulouse dans le but de développer les initiatives et partenariats des institutions culturelles avec Wikimédia France.

Sans aucun doute, les institutions culturelles ont du potentiel pour développer des collaborations intelligentes. On peut même imaginer un écosystème de (petites) boites autour de ces collaborations. Je pense par exemple à AudioGuidia.

Je vois bien arriver de nouveaux profils qui jouent le rôle de « go-between » entre Wikimedia et les acteurs culturels.

En effet, de nouvelles plateformes émergent. L’une d’entre elles, Qwiki, commence à faire parler d’elle. Qu’en penses-tu  ?

Je ne l’ai pas utilisé mais la bande-annonce est assez séduisante 😉 Je suspends donc mon jugement en l’état.

Qwiki

Que penses-tu de Quora ?

Je viens à peine d’être inscrit. Une idée simple qui semble beaucoup plaire aux blogueurs (cela me fait d’ailleurs penser à un club international des blogueurs). Sur le long terme, j’attends surtout le développement du multilingue (français !).

Si on peut embedder les discussions Quora sur des sites tiers, il est possible que cela devienne populaire…

Quel est ton opinion sur le buzz généré autour du fameux « content curator« ?

C’est ce que j’essaie d’être… Les outils qui m’intéressent le plus, en l’état actuel des choses, sont ceux qui facilitent précisément la consultation des (considérables) ressources sur le web. Je suis, par exemple, fan de StumbleUpon.

Au delà du buzz (que je serais bien incapable d’expliquer dans l’immédiat), cela me semble être une tendance lourde qui se raccroche (peu ou prou) aux initiatives qui se revendiquent du data journalism et de la « géographie de l’information ».

Knowtex le réseau social de la culture scientifique et technique

Où se situe Knowtex dans tout cela ?

Knowtex est une petite communauté qui s’est donné pour objectif de créer du lien entre les acteurs de la recherche, de l’innovation et de la culture scientifique. Sur le plan technique, nous nous inspirons de « toutes » les bonnes pratiques.

Nous avons des lacunes sur la recherche et les conversations. Nous allons essayer des les combler par la navigation (nous venons de lancer en beta une barre de navigation qui s’inspire de StumbleUpon) et la mise en place de forums.

Plus encore, sur le modèle de Wikimedia, nous allons nous rapprocher des acteurs (recherche, culture). Des collaborations sont dors et déjà engagées. Cela pourrait aider ces acteurs à penser leur stratégie sur les médias sociaux. #noeasy

Knowtex devrait encore pas mal bouger 😉 #objetmutant

Knowtex : réseau social de la culture scientifique et technique

Knowtex le réseau social de la culture scientifique et technique

Les réseaux sociaux en ligne deviennent de plus en plus présents dans nos vies. Nous connaissons tous Facebook, Twitter, YouTube ou encore LinkedIn. Ce sont les réseaux les plus populaires. Mais il y en a des centaines d’autres, pour tous les secteurs d’activité, pour tous les goûts. Cette rubrique est une exploration de ces réseaux alternatifs.

Un réseau thématique

Je vous invite à découvrir Knowtex, le premier réseau social francophone de la culture scientifique et technique, créé en 2009. Il s’agit d’un « réseau de niche », ou thématique, qui vous permet de découvrir, partager et organiser vos connaissances sur les sciences, la recherche et l’innovation. Le site propose un grand nombre de liens aux sujets et formats variés, référencés par les membres de la communauté.

Knowtex   le réseau social de la culture scientifique et technique

Une initiative de l’agence Umaps

Knowtex est une initiative de Umaps. Cette agence française, basée à Montreuil, se présente comme une médiatrice de la culture scientifique.

Médiatrice entre les acteurs de l’innovation technologique (laboratoires, entrepreneurs, industries), leurs parties prenantes (décideurs, médias, partenaires) et leurs clients. Médiatrice entre les acteurs de la culture scientifique et technique (associations, centres de science, universités…) et les passionnés de sciences.

L’équipe de l’agence est marquée par une double culture de la R&D et de la communication. Dotés pour la plupart d’une formation uniservistaire classique, les membres de l’équipe utilisent les outils du Web social et de la communication multimédia pour populariser les produits et services issus de la recherche scientifique.

Un agrégateur éditorialisé

Depuis novembre 2010, la page d’accueil du site met en valeur une sélection thématique de liens. Les partenaires de Knowtex, OwniSciences, universcience.tv et tout récemment Exponaute sont également mis en valeur. Chaque jour un thème différent nous est présenté, dans un environnement au graphisme épuré et soigné soutenu par une belle recherche iconographique.

Au delà du design très actuel, Knowtex se différencie par la qualité de ses contenus et des liens partagés. Nous sommes loin des photos de vacances et des vidéos de chat qui grimpent au rideau. Ici, on parle d’hydrologie, de biodiversité, de réalité augmentée, de serious gaming. Il s’agit donc d’un agrégateur de contenus, mais avec une sélection et une organisation intéressantes.

Pour ajouter (ou « référencer ») un lien à Knowtex, il suffit de remplir quelques informations (mots clés par exemple). C’est évidemment plus facile et rapide d’indexer un lien d’un site bien structuré! On retrouve ici un fonctionnement semblable à StumbleUpon.

Référencer un nouveau lien sur Knowtex

Chaque lien sur Knowtex peut être facilement évalué, ajouté à une liste ou partagé sur les autres réseaux sociaux via une barre d’outils.

Knowtex - barre d'outils

Notons également la présence d’un blog très riche, animé par Marion Sabourdy. Le blog a présenté un « Tour de France » des initiatives de culture scientifique en région, notamment à Bordeaux, Toulouse, Saint-Ouen, Limoges, Saint-Etienne, Lyon et Lille.

« Les initiatives en région nous intéressent beaucoup, nous nous appuyons sur notre réseau d’étudiants en journalisme et médiation scientifique en région pour rédiger d’autres reportages. Un dossier sur Strasbourg est actuellement en préparation et devrait être publié dans les prochains jours. » – Marion Sabourdy, community editor

Le blog de Knowtex ne se limite pas à des articles rédigés par l’équipe. Il est en effet ouvert aux invités : journalistes, chercheurs, directeurs de centres de sciences,, étudiants, etc. peuvent proposer des billets sur la culture scientifique et technique.

« Nous comptons pour l’instant 25 auteurs sur notre blog, dont un vivant au Japon et un autre au Canada, et souhaitons en accueillir bien plus. » – Marion Sabourdy, community editor

L’appel est lancé pour ceux qui veulent donc contribuer de leur plume.

Le blog Knowtex

Une présence sociale plurielle ou dispersée?

L’équipe de Knowtex s’implique sur Twitter, Facebook, FlickR, Slideshare, Jamespot, Scoopeo, Delicious, Vimeo. Un portail Netvibes sur la culture scientifique et technique a également été ouvert en décembre dernier. Cette présence sociale permet à l’équipe de tester différentes formes de médiation. Cette démarche est cohérente avec l’objectif du réseau :

« Notre but est de faire découvrir et dialoguer les gens sur la science. » – Marion Sabourdy, community editor

Néanmoins, cela fait beaucoup de canaux et je crains que cela diffuse et disperse un peu trop le message. Selon moi, la plateforme Knowtex bénéficierait d’une meilleure intégration avec les réseaux, et devrait essayer de ramener les internautes vers elle plutôt que de les laisser consommer l’information via les canaux habituels.

Un réseau de qualité, mais encore modeste

Malgré sa qualité, le réseau reste encore de très petite taille : 1370 membres en janvier 2011. Mais des membres très actifs : on y trouve plus de 3200 sources et plus de 16000 liens.

« Les évolutions du site sont impulsées par nos collaborations avec les différents médias, les événements auxquels nous prenons part ou même par les membres eux-mêmes quand ils souhaitent être partie prenante de l’aventure. » – Marion Sabourdy, community editor

Tout cela fait de Knowtex un beau laboratoire, aux contenus ciblés et à la démarche expérimentale. Nous avons toujours tendance à nous extasier sur le dernier gadget social du moment (Twitter, Foursquare, Quora, …) mais je trouve que le développement d’une communauté ciblée est bien plus stimulant. Une initiative à suivre pour 2011.

Si les sciences et la technologie vous intéresse, allez y faire un tour!

Knowtex en chiffres (au 19 janvier 2011)

    1377 membres au total
    270 membres actifs (qui ont référencé au moins un lien)
    100 membres « très actifs » (qui ont référencé plus de 10 liens)
    Plus de 16200 liens
    Plus de 650 weblists
    3280 sources
    80 articles de blog
    115 000 visites depuis janvier 2010 (date d’ouverture au public de Knowtex)