Quelle serait la traduction la plus appropriée de « content curator »?

Sur Quora, j’ai posé la question « quelle serait la traduction la plus appropriée de content curator« ? Voici quelques réponses de la communauté.

 

A mon avis il faut dire éditeur. Editer signifie « faire paraître au public » (cf. Wikipedia http://bit.ly/hc0SBC), et c’est exactement ce que fait le curator: il choisit les contenus les plus pertinents dans un contexte particulier, et les partage avec d’autres.

Antoine Msika, Community Manager @ Pearltrees

 

« curation », « curateur » : that’s all 🙂

Chrystophe Oleon, Web project manager | CMS integrator

Je penche définitivement pour « organisateur de contenu », plutôt que la traduction littérale qui ne me semble pas adaptée.
Mais l’idée de « documentaliste » me semble tout à fait adapté! pourquoi pas alors « web-documentaliste« , ou « documentaliste numérique? »

Jean-Luc Boulin, Blog Etourisme.info, directeur MOPA.

 

Et « Modérateur de contenus » ? C’est juste une suggestion.

Denis Florent

Structurateur ?

Aether Concept

Conservateur de contenus

Guy Therrien, Consultant en communication

« Content Curation », ça veut rien dire, je ne vois pas le besoin de traduire ce qui n’a pas de sens. En anglais, il y a des « curators » qui sont des conservateurs, qui travaillent dans les musées, etc. Il y a aussi la « Digital Curation ».. mais « Content Curation », ça n’a aucun sens.. je serais prêt à dire « recherchiste » ou même « bloggeur », car Robert Scoble, qui a eu beaucoup d’influence sur le discours sur la « Curation », est sensiblement un bloggeur.. la « Curation » c’est plus un outil qu’un poste, ou un titre.. N’importe qui pourrait faire de la « Content Curation ».. autant un recherchiste qu’un bloggeur.. C’est mon avis..

Alex Gagnon

Si le rôle du « curator » est de rechercher, collecter, analyser et transmettre des informations pertinentes aux personnes qui en auront l’utilité …cela fait une bonne définition de veilleur, à mon avis. Il n’est pas nécessaire d’utiliser tous les « buzz words » qui sortent; curator, veilleur, même combat.

Antoine Montoux

 

« Curateur » veut déjà dire quelque chose de précis … tant pis. Comme il faut éviter les mots trop long, « curator » à de beaux jours devant lui. Cependant, en détaillant un peu les missions du curator sur mon blog en en constatant qu’il est un peu veilleur, un peu community manager, un peu documentaliste… J’en arrive à la conclusion qu’il n’y aura pas de curator à plein temps dans les entreprise mais plutôt des mission de « curation » pour d’autre profil.
Donc plus besoin de mot 🙂

MAJ : Finalement en lisant vos commentaires je commence à pencher pour la traduction « chef de rayon » de la grande distribution. Il récupère que qu’on lui donne et tente de la mettre en valeur pour le vendre au mieux ! Ok, c’est un peu pessimiste mais bon …

Gregory Maubon

 

 If what you mean is  » the selection, preservation, maintenance, and collection and archiving of digital assets » (http://en.wikipedia.org/wiki/Dig…), then I would say « responsable de contenus » or « gestionnaire de contenus ».
That said, the word « curator », it seems, cover a large spectra of meanings, going from web designer to monitoring, so it remains difficult to chose one word for this multiple meaning one. (answer re-written, due to Ronan’s remark).

Kumar Guha, Information manager

 

Je pencherai pour ma part pour « curator »… On sait ainsi de quoi on parle et sa traducteur littérale : curateur me convient aussi 😉
Je me posais la question dernièrement de savoir si les enseignants n’étaient pas eux aussi des Curators ! Dans ce cas, les définitions précédentes : veilleurs, conservateurs, gestion de contenu… ne fonctionnent pas !

Eric Delcroix

Je partage l’avis d’Eric, on n’échappera pas au « curator » (ou curateur), car la « nouveauté » (relative) du mot est importante. Bien que ce ne soit pas son origine (curator vient de conservateur), je pense toujours à la médecine quand j’entends ce mot. Et pour moi le « content curator », c’est un peu le médecin des contenus, celui qui vient rétablir le malade, le patient souffrant d’infobésité, le média devant perfuser dans tous les sens ses lecteurs… C’est un peu un architecte des contenus, qui vient donner de la structure à la manière dont on gère les contenus.

Hubert Guillaud

 

Plusieurs d’entre vous parlent de « responsable (de gestion) des contenus » mais ça correspond plutôt à « content manager » historiquement (si l’on peut dire). « Web-documentaliste » et « veilleur » correspondent bien mais ne marquent peut-être pas assez le fait que le curator fait face à des contenus déferlants, issus principalement des réseaux sociaux où il y a à boire et à manger (le documentaliste et le veilleur se nourrissent traditionnellement de sources a priori fiables).
Du coup je creuserais plutôt vers une appelation du type « responsable qualité des contenus » (voire de la communication digitale).

Après avoir lu les commentaires sur le post que j’ai fait sur etourisme.info sur le sujet, c’est vrai que c’est un boulot de documentaliste, la curation, non?
Donc pourquoi pas « web-documentaliste », ou « documentaliste numérique »?

Rodolphe Canale

 

Et vous, quelle est votre suggestion?

9 comments on “Quelle serait la traduction la plus appropriée de « content curator »?

  1. Rachel Le Roy-Audy on

    « Content curator » ou « Content manager »… même combat ?! Toutefois je pencherais vers l’opinion de Rodolphe Canale qui semble avoir la définition la plus adéquate pour « Content curator », soit responsable qualité des contenus !

    Répondre
  2. Sébastien Magro on

    Comme ça a été dit à plusieurs reprises, je ne vois pas l’intérêt du terme « content » puisque le « curator » « cure » déjà des contenus. Le terme « curateur » me être adapté. « web-documentaliste » ou « web-recherchiste » me semblent pas mal non plus, mais ils connotent trop l’action d’inventorier des ressources sans prendre part, et pas assez la sélection active propre au curator.

    Attention, le « curator » au sens musée est un mix entre « commissaire (d’exposition) » et « conservateur (en charge d’une collection d’oeuvre/d’artefacts) ». En France, dans les domaines de l’art contemporain et de la photo, tendent à l’anglicisme « curator ».

    Répondre
  3. Antoine on

    La discussion est intéressante car le terme anglais est de plus en plus utilisé. Je ne crois pas que ce soit un «buzz word». Ce que nous cherchons, c’est un terme succinct et précis à une tâche spécifique. «Aggrégateur» pourrait être intéressant, mais il est déjà utilisé sur le plan logiciel. De plus, l’agrégation ne tient pas compte de l’aspect particulier de la «curation» qui est de «conserver» le meilleur. En ce sens, mais dans la définition française de «curation», il y a la notion «d’amélioration». Et c’est principalement ce que le «Content curator» prétend faire. En anglais cependant, il n’y a aucune relation avec la médecine ou la guérison. Ce serait donc un faux-ami. Ce n’est pas simple. Il y a aussi le terme «curer» qui signifie: nettoyer, décrasser, récurer, bref faire reluire, et dont le nom est «cureur»… Mais «cureur de contenu» ce n’est pas terrible! J’aime mieux l’image associée à «curateur»! En revanche, «curateur» est un terme uniquement employé sur le plan juridique… et en fin de compte, l’OQLF s’est déjà penché sur la question:-) > curation de contenu: http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26507071 & curateur de contenu: http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26507021

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *