Catégorie : Médias sociaux

Un Observatoire des médias sociaux en relations publiques à l’Université Laval

logo-univ-laval

L’Université Laval a annoncé le 22 novembre 2010 la création d’un Observatoire des médias sociaux en relations publiques au Département d’information et de communication.

L’Observatoire sera mis en place en janvier 2011, sour la direction de madame Francine Charest docteure en communication et professeure ajointe au DIC. Il sera à la fois un laboratoire d’observation des meilleures pratiques professionnelles sur les médias sociaux, un service conseils pour les organisations (privées ou publiques) et un lieu de formation avancée pour les étudiants inscrits en communication publique.

À cette fin, il offrira des services de veille médiatique, de recherche et d’analyse aux organisations québécoises intéressées à partager leurs stratégies Web et sociales pour les documenter dans une perspective d’amélioration continue. Cet échange de services et d’expertise entre l’Observatoire et ses futurs partenaires, permettra notamment aux étudiants d’avoir accès à des études de cas réels et aux partenaires de profiter d’une expertise de recherche dédiée.

Les travaux de l’Observatoire porteront notamment sur :

– l’image et la réputation des organisations publiques et privées;
– le positionnement Web des organisations dans les médias sociaux;
– les sites Web dans le cadre d’activités de consultation publiques;
– les stratégies et des pratiques en relations publiques;
– l’utilisation des médias sociaux dans les stratégies de relations de presse.

Pour les étudiants en communication publique des trois cycles universitaires, les axes de développement seront les suivants :

– Développer les aptitudes des étudiants de premier cycle afin qu’ils utilisent de façon efficace et optimale les médias sociaux dans les stratégies de relations publiques
– Former des étudiants du deuxième cycle à la recherche avancée sur les pratiques professionnelles en relations publiques
– Perfectionner les acquis des étudiants du troisième cycle dans leurs recherches sur les pratiques professionnelles en relations publiques en vue de mettre en pratique les stratégies de Web 2.0 et de former à leur tour la relève

Pour la directrice de l’Observatoire, l’objectif premier du laboratoire est de «favoriser une utilisation efficace et optimale des médias sociaux par les stratèges en relations publiques dans leurs pratiques professionnelles, et ce, dans une perspective éthique et de responsabilité sociale».

Outre la création de son site Web, l’Observatoire sera actif dans les réseaux sociaux Facebook et Twitter afin d’observer et d’interagir dans l’univers du Web 2.0 de manière proactive.

(Source : Observatoire des médias sociaux en relations publiques, Université Laval)

Le Web 2.0 : ni une mode, ni une option, mais une nouvelle forme de communication

conversation-banc

Web 2.0 : derrière cette expression se cache tout un ensemble d’évolutions technologiques, de pratiques sociales et d’enjeux économiques. La notion de Web 2.0 a été initiée en 2004 par un petit groupe de visionnaires qui ont donné l’impulsion d’une nouvelle vision du Web basée sur l’intelligence collective. Le Web 2.0, « Web social » ou encore « Web participatif », était né.

Grâce à des technologies alors émergentes comme Java, RSS et CSS, les internautes ont pu bénéficier de davantage d’interactivité, les sites sont devenus dynamiques et les réseaux sociaux ont donné naissance à de nouvelles formes de collaboration. Aujourd’hui, nous avons grâce au Web accès à un océan d’informations et la possibilité de faire toujours plus en ligne. L’internaute est devenu le média : il possède la capacité de commenter, partager et créer du contenu.

Le Web 2.0, c’est le passage d’une diffusion unidirectionnelle de l’information à une circulation multidirectionnelle de l’information, grâce à la convergence entre une évolution technologique et une évolution culturelle : le consommateur est devenu pour ainsi dire « consomm’acteur ».

Si on qualifie souvent le Web 2.0 de « Web social », c’est en raison de la croissance phénoménale de l’une de ses facettes : le développement des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadéo, entre autres).

Les réseaux sociaux connaissent en effet une croissance explosive : 24 % des américains étaient membre d’un réseau social en 2008, ce chiffre a doublé pour atteindre 48% en 2010. En France, sur 35 millions d’internautes, 16 millions ont créé leur profil sur un réseau social. Parmi eux, 95% sont inscrits sur Facebook et plus de 60% y sont connectés au minimum une fois par jour. Presque la moitié de la population canadienne se trouve sur Facebook. Avec plus de 15 millions de profils, le Canada se situe comme 7ème pays sur Facebook en termes de population (derrière la France et l’Italie).

Et les entreprises ? À l’échelle mondiale, déjà 40% des entreprises affirment gagner de nouveaux clients grâce aux réseaux sociaux. Que ce soit en B2C ou B2B, le bouche‐à‐oreille est l’un des principaux moteurs dans un processus d’achat. Le Web 2.0 amplifie le phénomène de bouche-à-oreille en le transposant sur l’ordinateur et, de plus en plus, les appareils mobiles. Ce nouveau canal de communication possède donc un potentiel considérable pour les entreprises.

Mais une utilisation efficace du Web 2.0 suppose un changement d’approche global dans les activités de l’entreprise : marketing, communications, ressources humaines. Le Web 2.0, c’est le passage de la vente à la relation, du contrôle à l’ouverture, de la distance à l’accessibilité. Ce n’est pas une mode. Ce n’est pas une option. C’est une tendance lourde pour les années à venir, à prendre en considération par toutes les organisations, quelle que soit leur taille ou leur secteur d’activité.

Cet article a été publié dans le magazine de la Chambre de commerce française au Canada, Action Canada France en septembre 2010.

Le Web 2.0 comme moteur de votre planification stratégique

Cet automne, je donnerai une formation dans le cadre des activités de formation du Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches. Ces formations sont destinées aux artistes professionnels, artisans, gestionnaires et travailleurs culturels en provenance de tous les champs disciplinaires du secteur de la culture.

Abordé dans un premier temps pour donner une formation sur la planification stratégique en général, je n’ai (bien sûr) pas pu m’empêcher de proposer d’intégrer un angle « Web 2.0 ». En résulte donc une activité au titre ambitieux : « Le Web 2.0 comme moteur de votre planification stratégique » et au sous-titre non moins important « La gestion de l’information à l’ère du Web 2.0 » . Rendez-vous le 21 octobre. En attendant, en voici la description officielle :

Le Web 2.0 comme moteur de votre planification stratégique
La gestion de l’information à l’ère du Web 2.0

La planification stratégique est un élément crucial du développement d’une organisation. Savoir planifier, c’est savoir prévoir afin de favoriser les réussites en concentrant les efforts sur la création de valeur et en évitant les obstacles.

La planification stratégique repose aujourd’hui pour les organisations sur leur capacité à gérer l’information tant à l’interne qu’à l’externe, c’est-à-dire écouter, partager, diffuser et organiser. Cette gestion de l’information s’appuie notamment sur une utilisation efficace du Web 2.0.

Le Web 2.0 n’est pas une mode, mais une transformation des moyens de communication et de gestion de l’information basée sur des évolutions technologiques et culturelles. Que ce soit pour communiquer, organiser et promouvoir des événements, fidéliser, prospecter ou développer des partenariats, le Web 2.0 permet aux organisations de créer de la valeur tout en limitant les coûts.

Après avoir présenté et discuté du processus de planification stratégique, la formation s’orientera sur les enjeux de la gestion de l’information pour les organisations. À partir d’études de cas et d’exercices pratiques, les différentes facettes du Web 2.0 seront présentées afin de pouvoir l’associer à chaque étape de la planification stratégique.

Au terme de la formation, le participant sera en mesure de :

• Saisir l’importance de la planification stratégique
• Connaître les différentes étapes du processus de planification stratégique
• Savoir faire un bilan du positionnement actuel de son organisation (analyse interne/externe)
• Comprendre les enjeux de la gestion de l’information, notamment dans une perspective de développement et d’efficacité budgétaire
• Associer la gestion de l’information à chaque étape du processus de planification stratégique
• Comprendre les enjeux du Web 2.0 et en connaître les différentes facettes
• Établir une stratégie de gestion de l’information basée sur les outils du Web 2.0

Pour plus d’informations, visitez le site du Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.
Cette formation est financée par Emploi-Québec, direction régionale de la Chaudière-Appalaches.

Mes 10 tweets les plus populaires (août 2010)

twitter_bird

Voici les 10 messages qui ont été le plus cliqués sur mon profil Twitter au cours du mois d’août 2010 :

  1. Pour les entrepreneurs en manque d’inspiration : un générateur de noms d’entreprise
  2. YouTube propose des films et documentaires en version intégrale
  3. Si vous pensez que les média sociaux ne servent à rien, c’est que vous vous y prenez de travers (via @rww #france)
  4. 55 logos et leurs histoires surprenantes (via @lafringant)
  5. Aperçu des réseaux sociaux chinois (par @shan_su)
  6. Présentation mise à jour pour mon atelier « Initiation aux médias sociaux »
  7. Une clé USB à l’origine de la pire cyberattaque contre l’armée (pour 1 fois qu’on accuse pas les médias sociaux…)
  8. Nouveau film promo de la ville de Québec #tourisme #quebec
  9. Guerre des compagnies d’aviation sur les médias sociaux?
  10. Des inspirations pour des sites Web corporatifs #webdesign (via @smashingmag)

Mes 10 tweets les plus populaires (juillet 2010)

twitter_bird

Voici les 10 messages qui ont été le plus cliqués sur mon profil Twitter au cours du mois de juin 2010 :

  1. Top 7 des réseaux sociaux apportant le plus de trafic #statistiques
  2. La #Bretagne seule région au monde où Coca-Cola propose une identité visuelle particulière! #coke
  3. Pour les amoureux de chocolat et de design Web
  4. Apple achète des cerveaux de Québec – Impressionnant! Bravo à Poly9
  5. Si vous pensez que les média sociaux ne servent à rien, c’est que vous vous y prenez de travers (via @rww #france)
  6. 52 chiffres intéressants à propos des médias sociaux (Facebook, Twitter…) #in via @ilonet
  7. Penser avant de retweeter
  8. Intégration originale de #twitter dans l’app mobile du #feq
  9. Les autorités américaines ferment 73 000 blogs #wordpress
  10. Mes 10 tweets les plus populaires (juin 2010)

Mes 10 tweets les plus populaires (juin 2010)

twitter_bird

Voici les 10 messages qui ont été le plus cliqués sur mon profil Twitter au cours du mois de juin 2010 :

  1. Votre façon de retweeter en dit long sur vous. (article de @jnreyt)
  2. Les réseaux sociaux arrivent dans la restauration
  3. Un site monstrueux… (à déconseiller aux yeux sensibles!!!)
  4. un journaliste du Monde m’a contacté suite à mon article sur Internet au travail (publié en avril) – intriguant
  5. Enlever le son du Vuvuzela #fifa
  6. Google Web Alerts No Longer Available
  7. Stratégie et rédaction Web 2.0 : une journée pour aller plus loin
  8. Les réseaux sociaux font de l’ombre à Pôle Emploi (L’Express)
  9. Pourquoi le Québec recrute des Français ? (L’Express)
  10. Très belle vidéo d’Amnesty International contre la peine de mort

HootSuite : adoption du HMTL5, intégration de Google Analytics et autres améliorations

hootsuite-logo.gif

Une présence sur les médias sociaux se développe sur plusieurs canaux de communication : blogs, réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn), partage de contenus (YouTube, Flickr, Slideshare), etc. Pour gérer efficacement vos différents comptes et profils, un agrégateur devient rapidement nécessaire, particulièrement lorsqu’on développe sa présence sur Twitter. Il en existe de nombreux sur le marché : TweetDeck, Seesmic, CoTweet, etc. Personnellement, j’utilise beaucoup HootSuite, qui vient tout juste de sortir une version 5 pleine de nouvelles fonctions intéressantes. En voici une rapide présentation.

HootSuite

HTML5
Hootsuite se met tout d’abord au goût du jour avec l’adoption de HMTL5. Je ne rentrerai pas dans les détails techniques à ce sujet. À savoir que Google appuie fortement le développement de l’HTML5 (un site dédié a été créé : html5rocks)

Géolocalisation
La fonction de recherche intègre la géolocalisation : il devient plus facile de trouver des informations locales (faut-il encore que les utilisateurs indiquent leur localisation, et ce de manière pertinente…).

Esthétique
Il est désormais possible de modifier l’apparence de l’interface en sélectionnant un thème parmi les choix proposés. Pour l’instant, seulement 3 thèmes sont disponibles, donc pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais ce genre de petit “plus” sont toujours appréciés et on peut imaginer que d’autres thèmes seront ajoutés au fur et à mesure.

Facebook
L’intégration de Facebook a été amélioré (c’était selon moi une lacune importante de HootSuite jusqu’à présent – pas juste seulement moi d’ailleurs : c’était la fonction la plus demandée sur les forums de HootSuite!).

Google Analytics

Autre amélioration particulièrement intéressante : l’intégration de Google Analytics, qui permet d’évaluer de manière plus rapide et ergonomique l’impact de sa présence sur les médias sociaux.

Intégration de Google Analytics dans HootSuite

La nouvelle version de HootSuite comprend d’autres petites améliorations, comme des raccourcis claviers, une aide plus ergonomique, des fonctions « drag-and-drop », etc. Globalement de bons développements pour cette application que j’affectionne. À suivre!

Pour plus de détails sur les nouvelles fonctions d’HootSuite : HootSuite5 Arrives with HTML5 Including Geo-search, Themes, Google Analytics and Native Re-Tweets

HootSuite - Social Media Dashboard