Catégorie : Médias sociaux

Web 2.0, médias sociaux : faut-il se lancer?

Le Web 2.0 : un sujet dont on parle particulièrement dans le monde des affaires au Québec ces derniers temps – cf. Les Affaires (« Cinq conseils pour bien négocier le virage du Web 2.0 » ou « Être sur Twitter pour y être, cela ne sert à rien« ). Devant l’engouement du phénomène des médias sociaux, les entreprises s’interrogent : devrais-je y aller? Et surtout, par où commencer?

Pour apprivoiser le Web 2.0, il faut le démystifier.  Le Web 2.0, c’est le « Web social » ou « Web participatif ». Du point de vue marketing, c’est la socialisation de la commercialisation. Ne donnez pas toute votre attention aux outils. Le Web 2.0, ce n’est pas une page Facebook, ce n’est pas un compte Twitter. Le Web 2.0, c’est une démarche.  Et c’est cette démarche que j’invite mon auditoire à comprendre lorsque je fais des présentations sur le Web 2.0. Une démarche marketing, avec ses objectifs, ses cibles, ses moyens et ses résultats.

Je donne régulièrement des conférences sur l’utilisation du Web 2.0 en affaires. Il y a beaucoup de questions et d’intérêt pour les nouveaux médias. Il y aussi beaucoup d’appréhension face à toute cette nouveauté.

Les médias sociaux sont de formidables outils marketing, qui doivent faire partie intégrante d’une stratégie commerciale structurée. Ce ne sont pas de simples gadgets. Ce sont des propulseurs de commercialisation. À condition d’en comprendre la nature. Lorsque vous appréhendez le Web 2.0, pensez « culture » et non pas « outils ». Et non, ce n’est pas un effet de mode.

Présentation sur les médias sociaux – Assemblée générale des services spécialisés aux commerçants détaillants (SSCD) de Québec

Ce matin, lors de leur assemblée générale, j’ai fait une présentation sur les médias sociaux aux SSCD (Services spécialisés aux commerçants détaillants) de Québec. Cet événement avait lieu au Cercle – un très bel endroit pour ce type d’événement.

Télécharger la présentation

Merci à tous les participants pour votre attention et vos questions. Je vous invite à consulter également mon article sur les ressources pour une stratégie d’utilisation des médias sociaux pour les associations et organisations sans but lucratif. Pour aller plus loin, Akova propose des ateliers de formation sur le Web 2.0 ainsi que des formations personnalisées pour vous accompagner sur les nouveaux médias.

Ressources pour une stratégie d’utilisation des médias sociaux pour les associations et organisations sans but lucratif

Les associations, les fondations et les organisations à but non-lucratif en général ont beaucoup à gagner de l’utilisation des médias sociaux. En effet, ces nouveaux médias sont particulièrement efficaces pour promouvoir des événements et animer une communauté organisée autour de valeurs communes. De plus, un des traits « culturels » des médias sociaux est la générosité (nous passons du contrôle de l’information au partage de l’information, de la vente à la relation, de la distance à l’accessibilité).

Voici quelques lectures intéressantes glanées sur le Web pour enrichir une réflexion sur l’intérêt des médias sociaux pour les organismes à but non lucratif :

En français :

En anglais, plusieurs articles sur Mashable :

Une bonne synthèse de Jeff Bullas :

Des présentations en anglais :

 

Ateliers Web 2.0 – Médias sociaux : mini-bilan

En janvier et février, j’ai donné quatre ateliers sur les médias sociaux chez Ressources Entreprises.

Une cinquantaine de personnes y ont participé (chefs d’entreprise et responsables des communications dans la très grande majorité), soit une douzaine de participants par session. L’objectif que je m’étais fixé a été atteint.

J’ai été très impressionné par la diversité du public : de la très grande entreprise technologique au travailleur autonome, en passant par des services financiers et des organismes à but non lucratif. Le thème interpelle donc tout le monde. Les niveaux de connaissance étaient aussi variés que les secteurs d’activité : certains utilisaient depuis longtemps un ou plusieurs médias sociaux (principalement LinkedIn et Facebook), d’autres n’avaient jamais entendu parler de Twitter.

Il s’agissait d’ateliers que je qualifie d’exploratoires : une initiation en quelque sorte, avec beaucoup de contenus, sur deux heures (voir ma présentation). Face aux nombreuses questions des participants, la durée a largement été dépassée (une des sessions a même duré presque trois heures!).

J’en conclus que je dois soit allonger les séances, soit présenter un thème plus précis. Plusieurs participants voudraient également « plus de concret », je songe donc à faire un atelier « étude de cas ». Pour ce qui est du thème, je prépare des ateliers très spécifiques, dont certains s’adresseront à des participants « avancés ». Mais je ne sais pas si je ferais ces ateliers sur la présente formule.

Préoccupation largement récurrente : la peur des commentaires négatifs, et leur gestion. Cette crainte de la critique semble être un frein majeur à la mise en route d’une stratégie commerciale utilisant les médias sociaux.

Pour ce qui est des ateliers introductifs, une session de deux heures de présentation, ponctuée d’échanges, semble très bien fonctionner. Le vif intérêt pour ce type d’atelier démontre qu’un grand nombre d’entreprises et d’organisations de Québec veulent se lancer dans l’aventure des médias sociaux. Pour faire leurs premiers pas, je les invite à participer à ces ateliers (je vais en donner d’autres prochainement). Pour aller plus loin, n’hésitez pas à me contacter!

Un grand merci aux participants, et à la dynamique équipe de Ressources Entreprises.

Soirée réseautage de la Chambre de commerce française au Canada – section Québec

Beaucoup de monde (70 personnes?) au 6 à 8 organisé par la CCFCQ hier chez Paillard. Au cours de la soirée, j’ai eu l’occasion de faire une présenation sur la place des réseaux sociaux dans le réseautage d’affaires. Je vous livre ici la présentation, en attendant les vidéos.

Google Buzz – Google va-t-il marquer des points dans la bataille du Web social?

Google vient de lancer Google Buzz, un service « social » intégré à Gmail. Google Buzz permet notamment de partager des contenus (photos,  vidéos), des informations (blogs, liens) via un accès mobile ou un accès Web, le tout en temps réel. Rien de révolutionnaire là-dedans, mais Google semble clairement indiquer qu’il veut occuper une place de choix dans la sphère du Web social. Est-ce que Google Buzz va faire de l’ombre à Twitter ou à Facebook?

Tout dépend du « buzz » que va générer le service, justement! L’année dernière, Google Wave avait beaucoup déçu – l’application était loin de remplir les attentes. Pour que le Buzz fonctionne, Google va devoir se différencier en misant sur le fait qu’il peut offrir une gestion centralisée des contenus et des informations.

Lorsqu’une grande marque lance ainsi une nouvelle application, son pouvoir de conviction repose sur la valeur ajoutée à court terme. Si les premiers cercles d’utilisateurs de Buzz ne sont pas convaincus par l’utilité du service, la sauce ne prendra pas et Google perdra des plumes dans la bataille du Web social.

Avez-vous testé Google Buzz? Qu’en pensez-vous?

Voir aussi l’article de Fred Cavazza : http://www.fredcavazza.net/2010/02/09/google-lance-buzz-pour-contrer-facebook-et-twitter/

La place des réseaux sociaux dans les réseaux d’affaires

À l’heure des médias sociaux et du Web 2.0, les réseaux d’affaires disposent de formidables outils pour se renforcer et se développer. Mais faut-il encore s’y retrouver parmi tous ces outils, qui s’ajoutent aux piles de cartes d’affaires, aux contacts Outlook et autres CRM… Comment conjuguer réseautage réel et réseautage virtuel? Voilà un peu le thème de la présentation que je ferais le 11 février chez Paillard, dans le cadre du 6 à 8 de la Chambre de commerce française de Québec.

Tous les renseignements se trouvent sur le blog de la CCFCQ et vous pouvez facilement vous inscrire en ligne.

Au plaisir de vous y voir!