Catégorie : Médias sociaux

Les réseaux sociaux et l’illusion de la majorité

Réseaux sociaux - L'illusion de la majorité

MIT Technology Review a publié un résumé d’une récente étude fascinante sur le comportement des réseaux sociaux, et comment ceux-ci peuvent déformer notre perception du monde, ou tout au moins faire croire que la majorité des gens croient qu’une opinion est partagée par tous alors que c’est loin d’être le cas.

L’étude, menée par Kristina Lerman et d’autres à l’Université de Californie du Sud, donne aussi un aperçu de la manière dont certaines informations peuvent devenir virales et se répandre comme une traînée de poudre alors que des contenus similaires peuvent être complètement ignorés.

L’étude a examiné comment les idées se répandent sur les réseaux sociaux avec des connexions complexes. Si des utilisateurs ayant un nombre moyen ou inférieur de connexions (amis Facebook, followers sur Twitter, etc.) affichent ou partagent quelque chose sur une plateforme sociale, la viralité de ces contenus sera limitée, en raison du faible nombre de connexions. Mais, si quelques influenceurs (des personnes qui ont un très grand nombre connexions, lire aussi Influence, influenceurs et influencés) partagent ce même contenu, l’information se propagera très rapidement.

Cela peut sembler évident, mais ce qui est contre-intuitif c’est que le nombre d’influenceurs nécessaires pour créer un effet d’entraînement massif est vraiment petit. Les auteurs de l’article s’amusent d’ailleurs à utiliser le terme influencerati.

Prenons un réseau de 14 personnes. La plupart ont peu de liens avec les autres, mais quelques-uns ont un très grand nombre de connexions – ils sont connectés avec presque toutes les autres personnes dans le réseau. Si seulement 3 de ces influenceurs (ceux avec un grand nombre de connexions) partagent un contenu, il semble tout d’un coup que tout le monde en parle (tiens, Tout le monde en parle, ça vous rappelle quelque chose?).

Les auteurs de l’étude appellent ce principe «l’illusion de la majorité.» Une opinion, une idée, une image, partagée par seulement quelques influenceurs peut sembler commune, banale (virale, quoi) non pas du fait que la majorité adhère à cette opinion mais parce qu’elle est partagée par ceux qui ont le plus de connexions dans le réseau.

Selon certaines conditions, une opinion marginale peut devenir très populaire localement.

Cette réflexion a déjà été abordée par le marketing des influenceurs mais fournit également un aperçu des raisons pour lesquelles ce type de marketing ne fonctionne pas toujours. Un influenceur qui soutient une marque n’est qu’un homme-sandwich. Pour que l’influence fonctionne, il faut que plusieurs influenceurs soutiennent une marque (ou une cause, soyons fous) conjointement et au même moment. C’est alors que l’illusion de la majorité opère.


Speakerfile : une plateforme sociale pour les conférenciers

Speakerfile - Infographic

Speakerfile est une plateforme sociale qui met en relation des conférenciers et des organisateurs d’événements. Chaque conférencier qui s’inscrit sur la plateforme a l’occasion de se créer un profil détaillé et enrichi (background, expérience, style de présentation, domaines d’expertise, etc.). Vous pouvez vous inscrire rapidement en connectant votre compte LinkedIn à votre compte Speakerfile.

Speakerfile appraît donc comme un réseau social de niche, mais orienté vers les besoins concrets des conférenciers et des organisateurs d’événement. Speakerfile peut en effet s’avérer utile si vous cherchez un conférencier pour votre prochain colloque, ou si, en qu’en tant que conférencier vous cherchez une occasion de faire valoir vos talents d’orateur ou votre expertise.

Les 4000 conférenciers inscrits viennent de plus 70 pays, et couvrent plus de 10 000 sujets. L’Amérique du Nord est nettement plus présente que les autres régions du monde, la plateforme étant pour l’instant exclusivement en anglais. 8 des 10 villes les plus représentées sur Speakerfile sont nord-américaines.

Speakerfile Christian Amauger

Eh oui, je me suis créé un profil sur Speakerfile

Speakerfile se concentre sur les experts difficiles à dénicher, plutôt que sur les vedettes médiatisées. La plateforme peut donc être particulièrement utile pour les associations ou les organisations locales qui ont besoin de faire venir un expert pour présenter une conférence ou animer un atelier sur un sujet précis.

La plateforme peut également être utile pour les recherchistes en quête d’un expert pour une entrevue ou des conseils pour la rédaction d’un article de magazine.

L’utilisation de la plateforme est gratuite pour les organisateurs d’événements et les médias. Le financement de la plateforme est assuré par les entreprises et les agences via des abonnements premium qui donnent accès à des fonctionnalités complémentaires.

Voici une infographie créée par Speakerfile qui résument les dernières données de l’évolution de la plateforme (téléchargeable en format PDF en cliquant sur l’image).

Speakerfile - Infographic

Croisée des blogues – épisode 1 – pourquoi un blogue professionnel?

la croisée des blogues

La première rencontre de « La Croisée des blogues » a eu lieu cette semaine. Une dizaine de personnes d’horizons très divers se sont réunis à la brasserie artisanale La Korrigane pour échanger sur le thème « Pourquoi mettre en place un blogue professionnel? » J’ai mis la table avec une petite présentation récapitulant 7 arguments régulièrement avancés en faveur des blogues :

  1. Universalité : contrairement aux réseaux sociaux, le blogue est accessible à tous
  2. Enrichissement : Votre site Web doit être concis, le blogue vous permet d’enrichir votre message.
  3. Multimédia : Un blogue, ce n’est pas juste du texte, tous les formats de contenus sont les bienvenus.
  4. Persistance : Sur le Web, des outils “buzzent” et meurent, alors que le blogue évolue, persiste, s’exporte.
  5. Collaboration : Un travail d’équipe est facile à mettre en place, et vous évoluez dans un écosystème, la blogosphère
  6. Multifonction : Un blogue peut servir à atteindre plein d’objectifs ( améliorer l’image de marque, valoriser l’expertise, informer, fidéliser la clientèle, promouvoir des événements, favoriser le référencement, humaniser l’organisation, etc.)
  7. Contrôle : Vous contrôlez les communications. Votre terrain de jeu, vos règles.

Après cette présentation, les participants ont échangé sur la pertinence du blogue, mais aussi sur ses enjeux (c’est un investissement important en temps) et ses bénéfices (une grande opportunité en termes de développement des affaires).  Un gros merci aux participants pour leur présence et leurs contributions aux échanges.

Prochaine rencontre le mercredi 6 juin 2012 sur le thème « Quelle plateforme choisir pour mettre en place son blogue professionnel? ». Vous pouvez vous inscrire dès maintenant.

 

La Croisée des Blogues

la croisée des blogues

Le blogue est-il mort? C’est une question récurrente sur le Web depuis l’explosion des autres médias sociaux – Facebook, Twitter et autres Pinterest.

En 2011, l’université du University of Massachusetts Dartmouth Center for Marketing Research’s mettait en évidence un paradoxe intéressant concernant les outils sociaux utilisés par les 500 plus grosses entreprises aux États-Unis.

L’étude faisait observer que l’usage blogues avait fortement déclinée entre 2009 et 2011, passant de 45% à 37%. Paradoxalement, ces mêmes entreprises reconnaissaient que le blogue était le second outil le plus efficient, loin devant les autres médias sociaux (10 points de différences avec Facebook).

En 2012, le blogue professionnel reste un outil puissant qui peut répondre tant à des règles de référencement qu’à des logiques d’images. Il apporte une valeur ajoutée à l’entreprise dès lors qu’elle a parfaitement identifiée son fonctionnement et les mécanismes qui participent à accroitre sa visibilité.

la croisée des blogues

Et vous, bloguez-vous?

Avez-vous envie de discuter de la place du blogue sur Internet et vos stratégies d’affaires? Je lance une série de rencontres sur ce thème : « La Croisée des blogues ». Il s’agit de réunions gratuites, sous forme de 5 à 7, ponctuées de courtes interventions et présentations afin de favoriser les échanges et la confrontation d’idées.

Pour sa première rencontre, le 18 avril à la brasserie artisanale La Korrigane, l’événement abordera la grande question existentielle : « Pourquoi mettre en place un blogue professionnel ? ». Envie de venir discuter avec nous autour d’une bière? Inscrivez-vous!

 

Muxi : réseau social organisé par métier

muxi-reseau-social-par-metier

Muxi est un réseau social organisé par métier. Le projet s’inspire du modèle des confréries professionnelles, en proposant de récreer ce concept sur une plateforme sociale. Sur Muxi, les membres peuvent partager et publier du contenu, comme dans tout bon réseau social en ligne qui se respecte : des questions, des idées, des articles, des opportunités d’emploi. La plateforme est actuellement en mode « beta » et il faut obtenir une invitation pour s’inscrire.

muxi-reseau-social-par-metier

Une fois invité, vous pourrez rejoindre une fraternité correspondant à votre secteur d’activité et un cercle lié plus directement à votre métier. Vous ne pouvez rejoindre qu’une seule fraternité et qu’un seul des cercles qu’elle contient. Vous pouvez partager des informations (messages, documents, photos) à tous les membres de votre fraternité et/ou de votre cercle. Muxi est divisé en 68 cercles et 300 fraternités.

Fraternités et cercles fonctionnent par invitation. Toute personne appartenant à une fraternité peut inviter quelqu’un d’autre à rejoindre cette même fraternité. Les invités peuvent alors choisir leur propre cercle à l’intérieur de la fraternité.

muxi-fraternite-cercle

Vous pouvez publier du contenu à votre fraternité ou plus intimement à votre cercle. Les informations de la fraternités seront accessibles par tous les membres de la fraternités, celles du cercle réservées au cercle. Aucune des informations n’est disponible publiquement et vous vous engagez à ne jamais partager ces informations à l’extérieur. Ce qui est dit dans la fraternité reste dans la fraternité. Ce système de « cercles » n’est pas sans rappeler celui de Google Plus.

L’idée est de faciliter la construction d’un réseau professionnel basé sur la collaboration et l’échange d’informations entre pairs. Encore très jeune dans son développement, le projet Muxi est une initiative intéressante dans son approche structurante. Une nouvelle version de la plateforme est en construction, ainsi que, bien sûr, une application mobile.

muxi-application-mobile

On peut suivre l’évolution et l’actualité de Muxi sur son blog, sur Twitter et sur Facebook. Vous pouvez demander une invitation sur le site de Muxi.

 

LinkedIn : plus de 150 millions d’utilisateurs

linkedin-chocolates

Depuis le 9 février 2012, LinkedIn est le grand réseau mondial de professionnels sur Internet, avec plus de 150 millions de membres dans plus de 200 pays. LinkedIn avait passé la barre des 100 millions d’utilisateurs en mars 2011, soit il y a un peu moins d’un an.

Initié en 2002 par Reid Hoffman, LinkedIn a officiellement été lancé le 5 mai 2003. Un mois plus tard, 4500 membres étaient inscrits sur le réseau professionnel. En décembre 2001, on compte deux nouveaux inscrits par seconde.

Bien que basé en Californie, ce n’est plus un réseau avant tout américain : 60% des membres sont situés à l’extérieur des États-Unis. LinkedIn est actuellement disponible en seize langues suivantes: anglais, tchèque, néerlandais, français, allemand, indonésien, italien, japonais, coréen, malais, portugais, roumain, russe, espagnol, suédois et turc.

linkedin-chocolates

Il y a plus de cinq millions de Canadiens inscrits sur LinkedIn, mais seulement trois millions de Français (du fait de Viadeo?).

On retrouve plus de 2 millions d’entreprises sur LinkedIn, soit autant de pages à suivre (avec le nouveau bouton « Follow Society on LinkedIn« ). Souvent utilisé comme solution de recrutement, des centaines de milliers de demandes d’emploi ont été soumises à l’aide du bouton « Appliquer Avec LinkedIn ».

Au Canada, des grandes entreprises comme Cisco CanadaHewlett-PackardIBMRandstad Canada et la Banque Scotia utilisent régulièrement les solutions de marketing de LinkedIn (campagnes publicitaires ciblées).D’autres, comme Barrick Gold CorporationIKEA Canada et Kobo utilisent les solutions de recrutement.

Il ya plus de 300.000 domaines uniques actifs qui utilisent le bouton LinkedIn « Partager » sur leurs sites pour envoyer du contenu sur le réseau.

Selon comScore, les visiteurs uniques (y compris les membres et les non-membres) sont 95 millions par mois en moyenne à naviguer sur le réseau. Cela fait de LinkedIn le 36ème site Web le plus visité au monde.

Si vous vous demandez comment utiliser LinkedIn, vous devriez visiter le « LinkedIn Learning Center » (oui, c’est tout en anglais…). Il y a plein de ressources pour vous aider à vous lancer sur le réseau professionnel, que vous soyiez un étudiant, un entrepreneur ou une association.

Si vous êtes à Québec, vous pouvez aussi venir au Printemps des réseaux sociaux, les 3 et 4 avril 2012. Rémi Lachance donnera notamment des conférences sur le potentiel de LinkedIn en affaires.