Internet au travail : 71% des entreprises restreignent l’accès à Internet

Aon Consulting Canada a réalisé auprès de plus de 80 répondants un sondage sur la façon dont les organisations tirent parti des technologies Web 2.0 pour communiquer avec les employés. Ce sondage révèle que les employeurs tardent à adopter les plateformes Web 2.0, notamment les réseaux sociaux et les outils de collaboration en ligne (cf. Le pouls sur le Web 2.0 en milieu de travail et Les Affaires : 71% des entreprises restreignent l’accès à Internet)

Plus inquiétant :  71% des organisations imposent des restrictions quant à l’utilisation d’Internet pendant les heures de bureau! Parmi les employeurs interrogés, seulement 31% d’entre eux ont instauré une politique en matière de médias sociaux.

« Le Web 2.0 est l’occasion d’accroître considérablement le processus d’engagement des employés sur tous les plans », souligne Diane McElroy, vice-présidente principale et chef de l’unité Communications. « Il s’agit d’un outil de collaboration économique qui favorise un dialogue productif ».

Pourquoi continuer à avoir peur du Web? Il ne s’agit pas de se lancer tête baissée dans les réseaux sociaux, mais de les incorporer aux méthodes de communication traditionnelles. Il existe de nombreuses manières d’utiliser ces nouveaux médias de manière professionnelle, sans avoir à les redouter. Pourquoi contraindre? Vous n’avez pas confiance en vos employés? Toute bonne relation repose pourtant sur la confiance…

Lire aussi : Internet au travail : arrêtons d’avoir peur du grand méchant Web
Lire aussi : Stratégie Web 2.0 : impliquez votre équipe

4 comments on “Internet au travail : 71% des entreprises restreignent l’accès à Internet

  1. corp20 on

    La confiance? Quelle confiance?
    Personnellement je ne connais pas de société où les DI et les RH ont confiance en leurs employés. J’essaye d’espérer que cela est dû au hasard de mes expériences personnelles…
    C’est effectivement le point central de la sclérose, tout le reste en découle.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *