Des outils pour optimiser la vitesse de son site Internet

La vitesse de chargement d’un site Internet est un élément crucial pour la rétention et la conversion des internautes. Sur le Web, chaque seconde compte. Littéralement.

1 seconde de trop, 7% de chiffre d’affaires en moins

Un délai de 1 seconde dans le temps de chargement des pages, c’est en moyenne 11% de pages vues en moins, une baisse de 16% de la satisfaction client, et la perte de 7% de conversion, soit généralement 7% de chiffre d’affaires en moins (cf. Aberdeen) ! En 2000, au temps du « World Wide Wait », un internaute pouvait facilement attendre 8 secondes pour le chargement d’un site, sans se plaindre. Aujourd’hui, nous sommes bien plus impatients : moins de 3 secondes. Près de la moitié des internautes s’attendent même à un temps de chargement inférieur à 2 secondes.

En 1996, Jacob Nielsen a écrit que 10 secondes était le temps de réponse maximum avant qu’un utilisateur perde de l’intérêt. En 1999, Zona Research a publié une étude souvent citée qui a offert la règle 8 secondes. En 10 ans, nous sommes passés de 8 à 2 secondes. Il faut être rapide, très rapide. C’est une question de survie : 80% des internautes déçus par la vitesse de chargement d’un site n’y reviendront pas.

 

the-flash-superhero

Google obsédé par la vitesse

Google conduit de nombreuses études sur l’importance de la vitesse du Web, considérant qu’elle est toujours un avantage concurrentiel. Les expériences que Google a mené en 2009 montrent qu’un ralentissement de la page de résultats de recherche de 100 à 400 millisecondes a un impact de 0,2% à 0,6% sur le nombre de recherches effectuées. Cela semble infime, mais à l’échelle du Web, ce n’est pas négligeable.

Ce genre de statistiques rend Google plutôt obsédé par la vitesse. Il faut savoir que depuis 2010, Google tient compte de la vitesse de chargement dans ses algorithmes de recherche. Ce n’est pas critère majeur de référencement, mais il ne faut pas le sous-estimer.

Quelques outils pour analyser et optimiser la vitesse de son site

La vitesse de chargement d’un site peut être liée à de nombreux facteurs, et certains d’entre eux sont contextuels ou très subjectifs. Pour avoir une idée de la vitesse de votre site, vous pouvez avoir recours à de petits outils gratuits comme Page Speed Online, GT Metrix, Pingdom Tools ou encore Woorank.

Page Speed Online
Page Speed est un outil de Google qui permet d’analyser le contenu d’une page Web, Il génère ensuite des suggestions pour rendre cette page plus rapide.

>> Page Speed Online

page-speed-online

GT Metrix

GT Metrix propose le même type de service que Page Speed. Un point intéressant : il offre des recommandations spécifiques à WordPress qui sont bien utiles.

>> GT Metrix

gtmetrix

Pingdom Tools

Des outils pour valider la performance de son site, mais aussi les DNS.

>> Pingdom Tools

pingdom-tools

Woorank

Un autre outil d’analyse de performance. Il est assez complet et intègre des dimensions de SEO et de positionnement sur le Web social.

>> Woorank

woorank

Il existe plein d’autres outils de ce genre, qui vous permettent d’améliorer la performance de votre site ou de votre blogue. Lesquels utilisez-vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *