Content Curator, un mot à retenir dans le Web social de 2011

Si le mot devient populaire depuis quelques mois, on en parle depuis déjà un moment. En avril 2009, Jennifer Leggio avait lancé la question « Is it time for a Chief Social Media Officer? » Quelques mois plus tard, Rohit Bhargava écrit : Manifesto For The Content Curator: The Next Big Social Media Job Of The Future ? (septembre 2009). Rohit Bhargava définit ce nouveau travail ainsi dans son article :

« A Content Curator is someone who continually finds, groups, organizes and shares the best and most relevant content on a specific issue online. »

Je traduis ainsi : « Un curateur de contenus (pas très joli) est quelqu’un qui, de manière continue, trouve, regroupe, organise et partage les meilleurs et les plus pertinents contenus sur un sujet spécifique. » Le « content curator » est à la fois veilleur et gestionnaire de contenus. Son rôle est stratégique, et serait peut-être le chaînon manquant entre le « community manager » et la direction de l’entreprise.

J’aime bien la définition de Vincent Berthelot :

« Le curator est celui qui transforme l’information qu’il a recueilli pour en faire une agrégation concise et porteuse de sens soit pour information soit pour décision. »

L’aspect « décision » me paraît ici cruciale. Si le gestionnaire de communauté (community manager) engage, développe et entretien les conversations, le content curator oriente l’organisation dans son développement et dans son rapport aux flux d’information.

À lire pour aller plus loin :

24 comments on “Content Curator, un mot à retenir dans le Web social de 2011

  1. Mylenegauthier on

    Intéressant, le mot curateur serait, à l’instar de la traduction utilisée dans le milieu muséal, traduit par conservateur, les fonctions présentées sont sensiblement les mêmes. J’oserais même avancer que le bibliothécaire, lorsqu’il a les moyens de bien exercer sa profession, joue le même rôle en tant que spécialiste du milieu documentaire.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Conservateur_de_musée

    Répondre
    • Christian Amauger on

      Effectivement, la fonction de conservateur de musée a inspiré celle de « content curator ». Je ne suis pas sûr que « conservateur » soit une traduction séduisante par contre 😉 Stratège de contenu peut-être?

      Répondre
      • Claude on

        Suis d’accord avec Mylenegauthier, il s’agit d’un « agrégateur », de celui qui rassemble des contenus (ou des oeuvres/objets) autour d’un thème pour donner de la valeur et des mises en perspectives différentes voire audacieuses!
        Le terme curator est anglais donc peu adapté quant à stratège de contenu, il est probablement prétentieux …si on parlait de « rédacteur » tout simplement quand il s’agit de contenu !

        Répondre
  2. Jacques Blanchet on

    J’avais entendu parler des «gestionnaires de communautés», est-ce que cela ne s’Apparenterait pas au «content curator»?

    Répondre
  3. pete on

    Le curator n’est pas un blogueur qui prend du contenu à valeur ajoutée pour le republier avec son propre commentaire consensuel comme on a l’occasion de le lire dans le top wikio marketing.
    Le curateur ne le fait pas pour trouver un boulot et se rendre populaire, il le fait car cela lui correspond.
    Il ne cherche pas à plaire. C’est une grosse difference à indiquer.

    Répondre

Répondre à Francine Morin (@Moufff) Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *