Auteur : Christian Amauger

Qwiki, une nouvelle manière de s’informer sur le Web

qwiki-1024x646

Alors que Wikipedia fête ses 10 ans, de nouvelles plateformes de gestion de la connaissance émergent. Qwiki est l’une d’entre elles. Ce mélange de Google, Wikipedia et YouTube est ambitieux, présentant sa mission comme étant d’améliorer la relation entre l’internaute et les contenus qu’il recherche.

« Qwiki’s goal is to forever improve the way people experience information. »

Qwiki a été créé en octobre 2009 par Doug Imbruce et Louis Monier, ce dernier étant nul autre que le fondateur d’AltaVista. Qwiki a gagné le TechCrunch Disrupt en septembre 2010, ce qui a permis à l’outil de faire d’attirer l’attention de la communauté technophile.

Le site est encore en mode alpha (il faut demander une invitation pour créer un compte). Qwiki est en nomination pour les Crunchies 2010, finaliste pour Best Design et Best Technology Achievement.

Qwiki

De l’information à l’expérience

Transformer l’information en expérience, voilà le concept de Qwiki. Les résultats de recherche ne sont plus une liste statique de données, mais se transforment en un documentaire intégrant texte, image et son.

C’est assez réussi, c’est joli, mais l’outil manque encore de substance et de profondeur pour être vraiment convaincant.

Un exemple de Qwiki, celui du groupe Radiohead :

Le Web social comme filtre d’information

La démarche reste très intéressante. Elle s’inscrit dans la mouvance croissante de l’organisation du contenu, ou « curation » en anglais (avec l’enjeu de la définition du rôle du « content curator« ). Pour les fondateurs de Qwiki, les internautes vont faire de moins en moins appel aux moteurs de recherche classiques pour trouver des informations, ils vont utiliser les médias sociaux.

“Curation is becoming a key part of the Internet experience and Qwiki presents short, interactive curated information. The majority of my media consumption happens in Twitter. I subscribe to thought leaders in my industry, friends and colleagues but I dont spend time searching the web anymore. While social media consumption is overtaking my days, I think it’s reasonable. There’s just so much data for human beings to process that we rely on our social networks to help us filter it.” – Doug Imbruce

Les réseaux sociaux deviennent ainsi des filtres pour nous aider à répérer les informations pertinentes parmi les quantités exponentielles de données disponibles.

J’avoue que j’utilise de moins en moins Google pour trouver de l’information. Twitter, LinkedIn, mes bons vieux fils RSS et les nouveaux outils comme Quora sont bien plus efficaces. Je m’interroge par contre beaucoup sur la place que va pouvoir prendre Qwiki parmi ces « filtres d’information ».

Wiki-Rennes, autoportrait d’une ville par ses habitants

Wiki-Rennes  autoportrait d un territoire par ses habitants - WikiRennes

Alors que Wikipedia fête ses 10 ans, le site Wiki-Rennes va bientôt souffler sa première bougie.

Lancé le 20 mars 2010 par l’association Bug, l’encyclopédie participative de la ville de Rennes compte 178 contributeurs et plus de 20 000 visites par mois. Plus de 500 articles ont été publiés.

Wiki-Rennes, le clip vidéo

Voici une présentation vidéo de Wiki-Rennes réalisée par Chatbada et avec une musique des Spadassins.

Wiki-Rennes, autoportrait d’un territoire par ses habitants from bug on Vimeo.

Bonjour Wiki

Chaque mercredi, Régis Chatellier, modérateur et animateur de Wiki-Rennes, assure depuis le 5 janvier une permanence à la Cantine numérique rennaise de 12h30 à 16h. Vous pouvez venir pour poser des questions techniques ou rédactionnelles, proposer du contenu ou tout simplement pour dire bonjour.

Bonjour-wiki

Toujours à la Cantine numérique rennaise, le 22 janvier à 15h30 se tiendra également une conférence sur “l’esprit Wiki”.

L’esprit wiki : Intelligence collective, Wikimedia et wikis de territoire

Trois intervenants présenteront, chacun en 15 à 20 mn, différents aspects de “l’esprit wiki” :

  • Richard de Logu (Association bug) : Wikipedia comme exemple d’intelligence collective
  • Pierre-Yves Mevel (Wikimedia France) : 10 ans de projets Wikimedia
  • Régis Chatellier (Association Bug – Animateur du Wiki-Rennes) : Du global à l’hyperlocal : les Wikis de territoire

A la suite des interventions, un atelier sera proposé sur Wiki-Rennes. Cette rencontre est gratuite et ouverte à tous.

logo-cantine-numerique-rennaise

Parlant d’esprit wiki, le préambule du site de Wiki-Rennes le résume plutôt bien :

Partager ses connaissances,
témoigner de ses expériences,
contribuer à un projet collectif,
construire ensemble un lieu interactif de mémoire collective.

Sources

Wiki-Rennes, le site

Wiki-Rennes, la ville vue et racontée par ses habitants

Wiki-Rennes, le clip

Wikipedia célèbre ses 10 ans

Wikipedia célèbre ses 10 ans

Lancé le 15 janvier 2001 par Jimmy Wales, Wikipedia fête ses 10 ans d’existence. Un mois après son lancement, Wikipedia comptait plus de 1000 articles en anglais. En janvier 2003, ce nombre passe à 100 000, puis à 1 million en mars 2006 (voir la chronologie complète de Wikipedia).

L’encyclopédie participative recense aujourd’hui 17 millions d’articles en 276 langues (voir toutes les statistiques sur Wikipedia). Le site est visité par plus de 400 millions d’internautes par mois, ce qui le place au 5ème rang des sites les plus visités dans le monde.

Plus de 400 événements sont organisés à travers le monde pour célébrer les 10 ans de l’encyclopédie. Le site http://ten.wikipedia.org/ présente l’ensemble des événements organisés.

Wikipedia célèbre ses 10 ans

Quel avenir pour Wikipedia?

Si la fiabilité des articles de Wikipedia reste un sujet de débat, l’enjeu majeur de l’encyplopédie pour 2011 va être sa survie. Wikipedia va-t-elle parvenir à rester gratuite?

Plus de 500 000 personnes ont contribué à la campagne de financement de la Fondation Wikimedia, pour un total de 16 millions de dollars américains. En 50 jours seulement. Il en faudra surement encore beaucoup plus pour assurer le fonctionnement de l’organisation.

Un message vidéo de Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia

Sources :

Chronologie complète de Wikipedia

Statistiques sur Wikipedia

Half a million donate to keep Wikipedia free

Wikipedia celebrates 10 years of free knowledge

Projet Notman : un accélérateur d’entreprises web à Montréal

maison-notman

Cette semaine nous avons appris que Google devenait partenaire du Camping, l’incubateur français de startups. Au Québec, un projet d’accélérateur d’entreprises web se dessine à Montréal.

Transformer la Maison Notman en accélérateur de startups

La Maison Notman, un immeuble historique désaffecté de la rue Sherbrooke, à Montréal, devrait bientôt se transformer en accélérateur pour entreprises du web. Le projet,initié par la Fondation OSMO, vient d’obtenir l’appui financier de la ville de Montréal.

Celle-ci a confirmé son appui au projet juste avant les fêtes. Le comité exécutif de la Ville a approuvé une contribution de 462 000$. Des investisseurs privés allongeront pour leur part 2,5 millions. La Fondation OSMO souhaite aussi des subventions de 4 millions des gouvernements du Québec et du Canada, mais cette enveloppe n’a pas été confirmée.

La Fondation OSMO rassemble des investisseurs et des dirigeants du secteur des technologies et des médias montréalais.

Le plan consiste à établir dans un même bâtiment des sociétés naissantes de la technologie web et mobile, ainsi que des investisseurs spécialisés dans le capital de risque. La stratégie permet aux petits entrepreneurs d’échanger des connaissances pour mieux développer leur produit, tout en tissant des liens avec des créanciers potentiels.

maison-notman

Un projet parrainé par Montréal Start Up

Le parrain du projet, John Stokes, est le cofondateur de Montréal Start Up, une firme d’investissement spécialisée dans le capital de risque. Selon lui, les jeunes entreprises du web et des technologies mobiles ont deux particularités : elles échangent des idées entre elles, et elles lancent des projets avec des investissements relativement petits.

Des startups partout

Des concepts semblables ont été mis sur pied en Californie, où le Plug and Play Tech Center rassemble 200 entreprises en démarrage. À Waterloo, en Ontario, le gouvernement provincial a investit 26 millions pour lancer le « Communitech Hub« .

Des entreprises comme Research in Motion, OpenText, Agfa, Christie Digital et bien d’autres ont également contribué à la création du centre.

Les Startup Camp sont également très populaires. Le Startup Camp Montréal organise sa 7ème édition qui aura lieu le 20 janvier.  Cet événement prévoit d’attirer plus de 400 personnes. Le Startup Camp Québec, quant à lui, lance sa 2ème édition le 4 février.

Sources :
Un «accélérateur» d’entreprises du web verra le jour
La Maison Notman

La Fondation OSMO

Startup Camp Québec 2011

Startup Camp Québec

Comme je vous le mentionnais dernièrement, le Startup Camp Québec 2011 aura lieu le 4 février prochain à l’Auberge Saint-Antoine. Cet événement permettra aux nouvelles entreprises oeuvrant dans le secteur des technologies de l’information de Québec de présenter leurs projets et trouver du financement.

Startup Camp Québec 2011

Les entreprises ont jusqu’au 19 janvier 2011 pour se porter candidates. La formule de la candidature est simple : se décrire en 10 lignes pour être éligibles à cette journée tremplin entièrement gratuite si elles sont retenues. Pour le Startup Camp Québec 2010, seize entreprises avaient été sélectionnées parmi les 35 candidatures déposées.

Les entreprises choisies par le jury auront droit à une formation d’une demi-journée leur permettant d’apprendre à se présenter devant les investisseurs, à mieux ficeler leur projet et à assurer le succès de leur entreprise. Puis, tour à tour, les entrepreneurs présenteront leur entreprise en 10 minutes devant un public formé de bailleurs de fonds, d’investisseurs majeurs, de ministères et de gens d’affaires. À la fin de la journée, le jury dévoilera son coup de coeur parmi tous les participants. Le Startup Camp Québec se terminera avec un 5 à 7 convivial.

Initié en 2010 à Québec par la Voix des entrepreneurs en TI. de Québec (VETIQ), en collaboration avec Québec International, l’événement s’inscrit dans la lignée du Startup Camp Montréal. Ce dernier lancera sa 7ème édition le 20 janvier.

Source :
Communiqué de presse officiel Startup Camp Québec 2011

La France investit dans le numérique, le mobile et le web 2.0

Éric Besson à l'association Camping

À l’occasion de sa visite de l’association Camping, incubateur de start-ups, Éric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’énergie et de l’économie numérique du gouvernement français, a annoncé le lancement d’un programme d’actions pour diffuser les usages du web 2.0 dans les entreprises françaises. Ce programme n’a pas de lien direct avec le Plan numérique 2012 lancé en octobre 2008.

Éric Besson à l'association Camping

Éric Besson à l'association Camping

1. Investissements d’avenir : cloud computing, e-éducation et e-santé

Le gouvernement consacre, dans le cadre des investissements d’avenir, 2,5 milliards d’euros au développement des nouveaux services, usages et contenus numériques. Trois nouveaux appels à projets seront prochainement lancés, sur les thèmes du cloud computing, de l’e-éducation et de l’e-santé.

2. Innover par les services mobiles sans contact

Le gouvernement souhaite développer l’innovation par les services mobiles sans contact, notamment l’utilisation du téléphone mobile pour effectuer des paiements ou recueillir des informations

3. Favoriser la numérisation des échanges

L’utilisation par les entreprises des outils du numérique est jugée encore insuffisante. Le passeport pour l’économie numérique avait permis d’aider 170 000 PME de se lancer dans le numérique. Le ministre souhaite aller plus loin, en annoncant que trois millions d’euros seront consacrés à 10 projets pour numériser les échanges entre les entreprises au sein de filières industrielles.

4. Neuf projets de déploiement de services mobiles sans contact

La France lance neuf projets pilotes de déploiement de services mobiles sans contact, permettant d’expérimenter de nouveaux usages du mobile, et de tester de nouvelles applications du web 2.0. Après Nice, huit autres villes se sont portées candidates : Bordeaux, en coordination avec Pessac, Caen, en coordination avec la Manche, Lille, Marseille, Paris, Rennes, Strasbourg et Toulouse.

Ces villes seront accompagnées dans cette démarche par une instance de coordination nationale. Le gouvernement lancera en complément un appel à projets au cours du 1er trimestre dans le cadre des investissements d’avenir.

Liste des projets retenus dans le cadre du programme TIC & PME 2015 :

  • eCat-PMI : e-catalogue industriel,
  • EDIPublicité : dématérialisation des échanges dans le secteur de la publicité,
  • E-HRC : dématérialisation des échanges dans l’hôtellerie,
  • Redisport : diffusion d’une plateforme d’échange et de services auprès des PME du secteur des articles de sport,
  • Fruits&Légumes : optimisation du transport et amélioration de la traçabilité des fruits et légumes,
  • GMT : amélioration de la traçabilité pour la filière bovine,
  • ID-Cuir : traçabilité de l’élevage à la tannerie,
  • EcolTex : plateformes d’échanges et de services pour la filière textile,
  • Qualitrans : certification qualité pour le domaine transport/logistique sur une chaîne multimodale,
  • Batipratic : optimisation du chantier BTP, notamment par e-learning.

Sources :

Diffusion des usages du web 2.0 dans les entreprises
Eric Besson annonce un nouveau programme d’action pour soutenir les technologies numériques

Eric BESSON engage un programme d’actions pour diffuser les usages du web 2.0 dans les entreprises

Mes tweets les plus populaires en 2010

twitter_bird

En 2010, j’ai diffusé des centaines des liens sur mon compte Twitter. Voici les 10 plus populaires, selon les statistiques recueillis par mon compte Hootsuite :

  1. Votre façon de retweeter en dit long sur vous.
  2. YouTube propose des films et documentaires en version intégrale
  3. Si vous pensez que les média sociaux ne servent à rien, c’est que vous vous y prenez de travers
  4. Edith Piaf à l’honneur dans le logo Google pour son 95ème anniversaire
  5. Working girl 2.0
  6. A quoi ressembleront les bibliothèques du futur ?
  7. Les réseaux sociaux arrivent dans la restauration
  8. Top 7 des réseaux sociaux apportant le plus de trafic
  9. La Bretagne seule région au monde où Coca-Cola propose une identité visuelle particulière!
  10. Facebook en 1 seule image (historique, chiffres, personnes)

HootSuite

Toujours selon Hootsuite, voici la segmentation géographique de ceux qui ont cliqué sur mes liens au cours de l’année 2010 :

  • France 42%
  • Canada 40%
  • États Unis 4%
  • Belgique 2%
  • Autres pays 13%

HootSuite - Social Media Dashboard